Isabel Massey | Les Souks sur Gouin Ouest : inventer une nouvelle destination commerciale
16143
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-16143,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-8.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive
 

Les Souks sur Gouin Ouest : inventer une nouvelle destination commerciale

Le client :

La CDEC Ahunstic-Cartierville

 Quoi :

Événements publics : les Souks sur Gouin Ouest

Contexte :

Dans le cadre d’une démarche de revitalisation, le milieu communautaire avait imaginé la création d’un marché en plein air dans la tradition de ceux qu’on retrouve en Europe et en Afrique comme un premier pas parmi d’autres mesures susceptibles d’amener la population à se réapproprier leur quartier. Née l’idée des Souks sur Gouin Ouest, il s’agissait de la concrétiser, ce qui a été fait en l’espace de quelques mois seulement en 2014. L’événement a été répété en 2015.

Le défi :

En 2 mois top chrono et à partir de zéro, créer un marché de quartier festif où sont proposés en toute simplicité des aliments frais, des produits d’épicerie courants et exotiques, ainsi que des vêtements et une variété de biens neufs ou d’occasion, attirer marchands et achalandage suffisant dans un quartier décentré et méconnu.

La stratégie :

  • Un nom d’événenement qui intègre le site géographique (Gouin Ouest), afin de développer la notoriété de l’artère en revitalisation.
  • Un solide plan de recrutement de marchands par de petites annonces, la visite de marchés existants et une campagne de cold calling par catégorie de produits recherchés. Nous avons priorisé les marchands de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville qui n’avaient pas accès aux événements de types braderies commerciales et qui pourraient profiter d’une occasion estivale d’écouler des stocks vers la fin de l’été.  Les jeunes entreprises à la recherche de visibilité pour de nouveaux produits, alimentaires ou autres ont aussi été ciblées en priorité.
  • Une campagne de communication plus appuuée pour la première édition, conçue de manière à attirer tant des marchands potentiels, que les chasseurs d’aubaines et les amoureux du vintage ou de l’artisannat, et mettant à profit les groupes d’achats populaires sur Facebook, le site de petites annonces Kijiji combinés aux canaux publicitaires plus traditionnels.
  • Les partenaires communautaires ont été approchés pour animer le marché, une occasion de se faire connaître auprès de nouvelles clientèles.
  • Du buzz créé en misant sur les réseaux des partenaires communautaires et des marchands participants.
  • Lors de la deuxième année, alors que les marchands étaient connus d’avance, la campagne publicitaire sur les médias sociaux s’est concentrée sur les produits coup de coeur et des look books par grandes catégories de produits ou thématiques.

Réalisations

Création d’une identité visuelle sur le thème du souk, tel que choisi par le client, création et déploiement sur toute la gamme des outils de communication et de signalisation.

 

Déploiement du plan de communication complet tenant compte de la grande éclipse des vacances d’été et incluant une campagne publicitaire robuste afin d’attirer de l’achalandage, toujours un défi pour n’importe quel événement dans sa première édition, ce l’était encore plus dans le contexte d’un quartier méconnu. Il fallait interpeller tant les personnes vivant à proximité que celles dont les intérêts les amèneraient à se déplacer pour visiter un tel marché. Cette campagne de publicité s’est déployée sur plusieurs fronts : affichage, transports en commun, radio, relations publiques et médias sociaux.

Recrutement d’une centaine de marchands, ce qui a permis d’en inscrire plus d’une centaine, un facteur essentiel pour que les Souks sur Gouin Ouest puissent remplir leur promesse d’une offre commerciale diversifiée et de réelles occasions de découvertes et d’aubaines.

Un site Internet pour gérer les inscriptions et promouvoir Gouin Ouest. La deuxième année des Souks a été l’occasion de simplifier les opérations en automatisant l’inscription des commerçants par un site Internet qui a aussi servi de première vitrine Web pour l’artère commerciale.

Au final, en 2014 et en 2015, des milliers de visiteurs ont profité d’une expérience d’achat sympathique regroupant une centaine de marchands et ont redécouvert un quartier où il fait bon faire des affaires. Plus important encore, tout un quartier a pu s’appuyer sur une expérience concrète et positive de revitalisation, préparant le terrain pour des actions plus permanentes.

Visiter la page Facebook des Souks sur Gouin Ouest.

Mes partenaires pour le design graphique et l’impression : Barista Communications